Les trois principales armées camisardes se situent l'une sur le mont Aigoual avec comme chef Castanet; une autre dans les basses Cévennes avec comme chef Pierre Laporte, dit Rolland; la troisième autour de Nîmes avec Cavalier. Une quatrième bande tient le Mont Lozère avec Mazel, Couderc, Joany.

La Guerre des Camisards à Génolhac

La Guerre des Camisards à Génolhac

La Guerre des Camisards à GénolhacLe 24 juillet 1702, l'abbé du Chayla est assassiné à Pont de Montvert. Esprit Séguier, le meneur, sera pris et exécuté au même endroit, peu après. Joany, tuilier aux Plôs et ancien soldat de l'armée royale, fait partie de la troupe des insurgés du Pont de Montvert. Il sera le chef camisard du Mont Lozère. Les 21 et 22 décembre 1702, il massacre la garnison du Prince de Conti à Génolhac dans les maisons (devenues caserne de Dragons, des Leyris du Péras, protestants émigrés en Suisse.

Il renouvelle ses attaques le 28 décembre 1702 et le 31 janvier 1703 (tuant toute la garnison dans la caserne dite des Dragons, rue Basse). Le 13 février, Marcilly avec 600 hommes attaque les 800 hommes de Joany qui se replie sur les bords de la Gardonnette. Le 16 février, Joany brûle l'église et 27 maisons de la Ribeyrette à Chamborigaud. Il massacre 26 personnes. Le 26, M. de Julien envoie 150 miquelets. Joany averti se replie vers Vialas et Génolhac. Le 10 mars, Vialas est pillé et massacré par M. de Julien. Joany détruit le village de l'Hôpital sur le Mont Lozère.

La Guerre des Camisards à GénolhacEn juin, Castanet, autre chef camisard, vient prêter main forte à Joany. En juillet, celui-ci vient faire la moisson. On découvre la grotte de la Fau des Armes sur le Mont Lozère avec son arsenal.

Un autre chef camisard, Roland, massacre les derniers catholiques restés chez eux à Génolhac. Le Maréchal de Montrevel envoie alors 6 compagnies de miquelets à Génolhac. Joany, averti par ses espions, se retire sur le Mont Lozère.

En septembre 1704, Joany brûle l'église de Concoules et enlève 300 moutons et 50 vaches. Cependant, il se rend à Montrevel qui lui accorde une lieutenance dans l'armée d'Espagne. En 1705, Joany, déserte et il est emprisonné à Montpellier. Le 24 septembre, Villars annonce au Roi qu'il a pacifié le pays. En 1710, Joany s'évade de Montpellier. Il est arrêté et emprisonné à Agde. Il s'évade et revient à Génolhac. Arrêté et conduit vers Alais, il tente de s'enfuir mais il est abattu par les gens de Sénéchas sur le vieux Pont du Mas.

En 1723, une terrible épidémie de peste décime Génolhac (130 victimes sur 904 habitants) qui sera exemptée d'impôts cette année-là. En 1779, les Princes de Conti vendent leurs terres de Génolhac à Claude François de Roche qui sera le premier seigneur de la dernière famille féodale, co-seigneur de l'Evêque d'Uzès à Génolhac. En 1787, l'Edit de Tolérance permet aux protestants de pratiquer leur culte. Centre de Documentation et d'Archives du PNC. Relevés, traductions et croquis par Jean Pellet.

 

L'Etoile Chambres et tables d'hôtes à La Bastide Puylaurent entre Lozère, Ardèche et Cévennes

Ancien hôtel de villégiature avec un magnifique parc au bord de l'Allier, L'Etoile se situe à La Bastide-Puylaurent entre la Lozère, l'Ardèche et les Cévennes dans les montagnes du Sud de la France. Au croisement des GR7, GR70 Chemin Stevenson, GR72, GR700 Voie Régordane (St Gilles), Cévenol, GR470 Sentier des Gorges de l'Allier, Roujanel, Montagne Ardéchoise, Margeride, Gévaudan et des randonnées en étoile à la journée. Idéal pour un séjour de détente.